Les abréviations marketing à connaître (et à détourner à l’envi)

Au pôle marketing, et dans l’entreprise en général, l’acronyme est roi !

Il peuple les emails et les conversations, est lâché au cours d’un rendez-vous client, mine de rien… De quoi se perdre parfois entre toutes ces lettres esseulées, isolées de leur sens premier.

On fait le tour des abréviations marketing les plus connues, et on vous donne nos propres moyens mnémotechniques pour vous en souvenir.

Faisons le tour des abréviations marketing plus ou moins floues

Quelques abréviations marketing incontournables

Objectif : mémoriser tous ces éléments avec humour, pour ne plus jamais à avoir à demander à Google ce qu’ils signifient.

ADB : Article De Blog

Aaah, l’article de blog. La base de toute stratégie de marketing digital digne de ce nom.

Seulement, soyons honnêtes : combien d’articles de blog, sur le web, valent aujourd’hui vraiment le coup d’être lus ? Combien ne sont qu’un verbiage pseudo-expert, saupoudrés de SEO, qui devient ronflant passée l’introduction ?

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Agglomérat De Banalités. Parce qu’au fond, c’est bien trop souvent le cas.

BDD : Base de Données

Notre chère base de données. Celle qui renferme le fruit d’un marketing de contenu bien ficelé, ainsi que le potentiel business de l’entreprise. L’or noir du marketeur et du commercial.

Ceci étant, si vous pratiquez les BDD régulièrement, vous savez aussi combien elles renferment de fausses informations sur les prospects, et de data inutile qui fait gonfler la facture de votre CRM à la fin du mois…

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Bazar Drôlement Désorganisé. Allez, on se motive, et on nettoie sa base de données régulièrement.

CRM : Customer Relationship Management

Véritable indispensable pour gérer sa stratégie digitale, le CRM s’impose sous toutes ses formes et dans toutes les entreprises. Du plus costaud, comme HubSpot, au plus bas de gamme, type Zoho, il nous aide à comprendre qui sont nos cibles et ce qu’elles attendent de nous…

En théorie, tout du moins. Dans la pratique, le CRM est parfois plus frustrant qu’autre chose pour le marketeur avide de personnalisation. Notamment quand il est partagé avec les commerciaux et le service client de manière erratique…

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Contrôle Rudement [le] Marketing. Et les commerciaux. Et le SAV. Et si on définissait des bonnes pratiques pour le remplir tous ensemble, ce CRM ?

CSS : Cascading Style Sheet

Associé au langage HTML (on n’a pas trouvé de jeu de mots dessus, désolé !), le CSS permet de mettre en forme les éléments d’un site web, d’une newsletter, d’une Landing Page…

C’est l’apanage des développeurs front-end, et pourtant, en tant que marketeurs, on se retrouve souvent à devoir aller y jeter un coup d’oeil. Pas évident, on l’avoue.

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Contenu Super Sensible. Règle #1 du CSS pour le marketeur : on ne touche pas au CSS sans l’accord du développeur. En fait, comme le Fight Club, on n’en parle même pas.

CTA : Call-To-Action

Dans les emails, sur les pages web, dans les publicités digitales, sur une quatrième de couverture de livre blanc : les Call-To-Actions sont légion, et permettent aux marketeurs d’amener le prospect plus près de la conversion.

Du coup, on les chouchoute, on les designe avec amour, et on les optimise en continu, nos CTAs chéris.

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Clique, Tu Aimeras. Promis, tu ne seras pas déçue, chère cible.

NL : Newsletter

Tous les mois, c’est la même chose : on la rédige aux petits oignons, on la peaufine, on optimise son objet et son preview text. On y met plein d’informations truculentes à destination de nos cibles.

Et puis vient le moment de l’envoi. On attend que les chiffres montent, et là… on déchante.

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Non-Lue. Ce n’est que la dure réalité : on est contents si notre taux d’ouverture tourne autour des 20%.

PDF : Portable Document Format

Il est crucial, le PDF. Le concepteur-rédacteur l’a en ligne de mire pour rédiger un livre blanc ou un ebook. Le graphiste web met un point d’honneur à le rendre agréable à lire, plein de peps et de créativité, adapté à la charte graphique de l’entreprise. Le chef de projet le relit maintes et maintes fois, avant de l’envoyer au client.

Puis le client le lit. Et patatras. 107 retours à intégrer.

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Problème Du Futur. Parce qu’on sait d’avance qu’on nous dira que “le picto est pas assez gros” ou que “l’image est pixelisée”.

RGPD : Règlement Général sur la Protection des Données

Mis en application en 2018, et visant à réguler l’accumulation de data sur les utilisateurs du web, le RGPD a fait grand bruit… avant de retomber comme un soufflé, il faut l’avouer.

Tout le monde s’est efforcé de rajouter des cases à cocher sur ses formulaires, et de revoir sa Politique de Confidentialité… pour aujourd’hui ne plus à avoir à en parler. Ouf.

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Règles Galères Pour [le] DPO. Pauvre Délégué à la Protection des Données, on le plaint.

UGC : User Generated Content

C’est le bonheur de tout marketeur de contenu : le contenu généré par les utilisateurs à propos de l’entreprise.

Articles de blog, vidéos de démonstration, publications réseaux sociaux, le tout généré par des clients satisfaits et fidèles… que demande le peuple ? Ils vous mâchent tout le travail, et parlent encore mieux de vos offres que vous ne le faites !

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Ultime Générateur [de] Contenu. On adore alimenter notre planning éditorial de ces contenus authentiques !

En bonus : les abréviations d’entreprise sur-utilisées

Parce que les abréviations ne concernent pas que le pôle marketing, on vous a aussi listé une petite série d’acronymes plus ou moins opaques, et la manière dont on aime les détourner à notre sauce 😉

ASAP : As Soon As Possible

Voilà une abréviation d’entreprise qui a le don pour mettre la pression. Quand quelque chose doit être fait ASAP, c’est qu’il y a urgence… mais une urgence toute relative, au vu de la liste des tâches à accomplir ASAP.

D’ailleurs, vous connaissez son petit frère, le fameux “c’est à faire pour hier” ?

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Avec [ou] Sans Alternative Proche. Mais vous pouvez le réduire à “SAP” quand c’est votre client ou votre manager qui vous l’écrit.

CDP : Chef De Projet

Notre cher CDP : que ferait-on sans lui ? Il dirige les opérations cruciales à mener pour aboutir à un résultat final nickel, il attribue les tâches aux uns et aux autres, organise le tout sur un planning concocté avec autant de bienveillance que possible.

Mais il jongle aussi, au quotidien, avec les désidératas des clients et des supérieurs hiérarchiques. Un vrai chef de troupe, entouré de ses vaillants compagnons de galère.

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Crise De Panique. Parce que c’est l’état presque normal du Chef De Projet quand il regarde son rétroplanning. Allez, on respire un grand coup.

CEO : Chief Executive Officer

Le CEO a doucement mais sûrement remplacé dans le verbiage d’entreprise le PDG.

Parce que ça fait tout de même plus classe, “Si-Hi-Ho”, pour décrire le grand patron de la boîte.

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Commande Et Ordonne. Et c’est lui qui aura le dernier mot sur le slogan de la prochaine campagne de pub.

CPL : Coût Par Lead

Il intéresse les marketeurs autant que les commerciaux, et régit les budgets des uns et des autres.

Indicateur-clé à suivre pour optimiser sa stratégie digitale, il permet de savoir combien coûte un prospect provenant de la publicité sur Google ou sur les réseaux sociaux.

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Clique Pas [ce] Lien. En tous cas, pas si tu n’es pas dans ma cible, s’il te plaît. Au nom de mon budget AdWords 🙏

ROI : Return On Investment

Tout le monde le recherche constamment, ce fameux Retour Sur Investissement. Après tout, il donne une raison d’être aux actions marketing qu’on mène.

Génère-t-on des pépettes avec ce que l’on fait ? Comment peut-on en faire plus, en dépensant moins si possible ? Le ROI traîne sur toutes les lèvres, et doit être une ligne de mire pour tout webmarketeur.

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Rend [l’]Oseille Imbécile ! C’est vrai ça, on a tellement investi dans cette campagne !

TBD : To Be Determined

La date de livraison du prochain contenu ? TBD pour l’instant. La thématique de la campagne qui sera lancée dans un mois ? TBD aussi. La date de vos prochaines vacances au bord de la mer ? Totalement TBD.

Pour faire simple, quand on vous annonce que quelque chose est TBD, comprenez : on verra plus tard.

L’acronyme détourné par les Digital Naïves : Trop [de] Bazar [à] Démêler. On y pensera plus tard, une fois tout ce pataquès mis au clair.

Et vous, vous avez des moyens mnémotechniques de retenir les abréviations marketing alambiquées ?

Qu'est-ce que vous en pensez ?
Au top
22
Elles ont osé !
5
Haha
1
Intéressant
3
WTF
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll To Top