Pourquoi le (bon) contenu visuel est essentiel dans votre stratégie

A l’heure où nous écrivons cet article, le festival de la bande-dessinée d’Angoulême s’apprête à commencer. Vous vous en doutez : N’ouss, le pinceau des Digital Naïves, frétille déjà d’impatience.

Et parce qu’on adore l’illustration et, plus globalement, le contenu visuel, tout ça nous a inspiré cet article. On vous propose donc de découvrir pourquoi il est essentiel d’intégrer du bon contenu visuel à votre stratégie digitale, ainsi que quelques clés pour le créer et l’utiliser.

Ca promet un article haut en couleurs ! (Vous l’avez ?)

Pourquoi utiliser du contenu visuel dans votre stratégie webmarketing ?

Le contenu est roi… mais seulement quand il est illustré !

Certes, vous avez sans doute lu partout combien, pour bien référencer votre site web, il vous faut créer du contenu de qualité. Mots-clés, champs sémantiques, titres… tout ce qui est textuel est à la base des discours des grands pontes du SEO.

Seulement, on oublie trop souvent de mettre en lumière le fait qu’un contenu web textuel déjà costaud devient hyper-vitaminé lorsqu’il est illustré !

Avouez-le donc : vous aussi, ça vous est déjà arrivé d’ouvrir un article, de constater qu’il était immense, avait l’air très riche en informations précieuses… mais de vous décourager, en voyant qu’aucun schéma, aucune illustration ou aucun contenu visuel ne vous aidait à casser votre lecture.

C’est vrai, ça : qu’y a-t-il de plus barbant qu’un article de blog ou un livre blanc sans illustrations ?

Globalement, dans votre stratégie web, le contenu visuel va vous servir à :

  • Dynamiser la lecture de votre site. Vous proposez des services ou des produits un peu barbares ou rébarbatifs ? Mettez les bouchées double… mais ne tombez tout de même pas dans le syndrome du sapin de Noël !
  • Aider vos cibles à se projeter dans ce que raconte le texte. Tout comme un petit enfant pendant la lecture du soir, le cerveau neurasthénique de votre cible, qui cherche son info depuis 30min sur Google, appréciera de se faire bercer par de jolis visuels.
  • Attirer l’oeil vers une partie particulièrement importante de votre page. C’est bien pour ça qu’on voit tant de bannières d’appel à l’action comportant des photos ou illustrations.
  • Expliciter un propos complexe ou très dense, notamment avec des schémas ou des infographies.

Vous l’aurez compris : vos cibles adorent le contenu visuel. Et ce que cible veut, cible aura.

Les visuels dans vos contenus dynamisent la lecture

Google et consorts adorent le contenu visuel

Dites donc, jeunes marketeurs et autres Content managers, vous êtes au courant que, derrière une image sur le web, il y a une jolie balise ? On vous la donne en mille : c’est la fameuse balise de alt-text (ou texte alternatif).

Bonne nouvelle, pour vous qui voulez optimiser votre utilisation du contenu visuel : il s’agit d’une balise ultra-importante pour votre référencement naturel. Les robots de Google, Bing, Ecosia et tous les autres moteurs de recherche la lisent de la même manière que vos titres ou le corps de texte de votre page.

A vous donc de tirer parti de cette balise alt-text, en y intégrant notamment les mots-clés intéressants pour votre stratégie SEO.

Ceci étant, attention à écrire naturellement dans cette balise. Evitez les balises alt version coucou-voici-mon-image. Vous ressemblez à ce vieil oncle, qui tentait d’écrire des “textos” sur son “GSM” dans les années 2000. Et Google sait mieux lire que votre neveu de 8 ans, donc pas besoin de lui pré-mâcher ainsi le travail.

Au-delà de la fameuse balise alt, le contenu visuel vous servira aussi à :

  • Augmenter le temps passé sur vos pages, ce qui boostera aussi votre SEO.
  • Attirer le regard vers vos publications sur les réseaux sociaux, et motiver vos cibles à cliquer et à repartager le contenu. Tout ceci augmentera votre trafic, et bénéficiera à votre référencement naturel aussi. Rien que ça.

Vous l’avez compris : pas question de vous passer de contenu visuel dans votre stratégie de marketing digital. Mais avant que vous vous lanciez sur le sujet, on voulait aussi vous parler d’autre chose…

Optimisez le SEO de votre site grâce au contenu visuel

Les banques d’images gratuites : on en parle, ou quoi ?

Certes, tous les pôles marketing/communication n’ont pas la chance d’avoir une N’ouss sous la main pour créer des illustrations personnalisées pour son site.

Mais franchement, vous ne trouvez pas que le web, depuis quelques années déjà, est une répétition des mêmes photos, partout ?

Entre marketeurs, à force de chercher des images sur Freepik, Pixabay, Pexels et autres… on commence à limite connaître les modèles qui y posent. “Ah mais t’as vu ? Le mec qui faisait une réunion sur la photo de l’article d’avant, il est en train d’opérer un chien sur celle-ci !”

Parce qu’en plus, les mises en situation laissent parfois à désirer, sur ces visuels issus de banques d’images gratuites…

Alors, pour éviter que le web devienne encore plus homogène qu’actuellement, et pour vous démarquer, utilisez du contenu visuel unique !

Prenez le temps de faire un shooting photo avec vos collègues, dans des situations de travail réelles, ou de photographier vos clients (en demandant la permission écrite à tout ce petit monde, bien sûr). Avec un bon iPhone dernière génération (votre stagiaire en a forcément un), vous créez votre propre banque d’images, et vous passez un bon moment.

7 conseils pour créer du contenu visuel sympa sans être graphiste

Facile, de juger les pratiques marketing des autres, les Digital Naïves ! Mais on fait comment pour créer du joli contenu visuel, sans casser sa tirelire et sans se casser la tête ?

1. Diversifiez les formats de contenu visuel

Photo, infographie, GIF, bannière, schéma, arbre de décision, animation, illustration, capture-écran… Le nombre de formats visuels que vous pouvez utiliser pour agrémenter vos contenus est quasi-pléthorique.

Vous avez donc l’embarras du choix pour alimenter vos pages web, articles de blog et publications sur les réseaux sociaux. La clé d’une belle ligne éditoriale visuelle, c’est la diversité : vos cibles, quand elles arrivent sur votre page Facebook ou votre blog, doivent être dynamisées par vos illustrations.

Ceci étant, attention à toujours respecter votre charte graphique. Sinon, votre page d’accueil ou vos réseaux sociaux prendront vite le look perroquet, et agresseront la rétine de vos visiteurs.

La charte graphique de votre contenu visuel doit être homogène sur tous vos points de contact digitaux

2. Utilisez des outils simples

Voilà une idée reçue trop répandue : pour créer du contenu visuel vraiment original, il faut savoir manier InDesign, Photoshop et tout le toutim.

Faux ! Pas besoin d’obtenir une licence de graphisme, aujourd’hui, pour créer une infographie bien ficelée ou un post Social Media attractif. Rendez-vous sur Canva, l’outil préféré des marketeurs pas très doués avec la suite Adobe.

Totalement gratuit, l’outil propose une interface visuelle en ligne ultra intuitive, et même des modèles dont vous pouvez partir pour créer tous vos contenus visuels. Une photo de bonne qualité que vous avez prise, un texte accrocheur dessus, un petit filtre intégrant votre couleur primaire, et hop : vous voilà avec un post sympa à partager à votre communauté.

N’oubliez pas, quand vous créez un visuel inédit, d’y intégrer discrètement votre logo. Un contenu visuel, ça se vole aussi impunément qu’un pain au chocolat à un gamin dans une cour de récré.

Si vous n'êtes pas à l'aise en graphisme, utilisez Canva plutôt que PhotoShop

3. Créez des modèles répliquables et partageables par toute l’entreprise

L’avantage de Canva, c’est également le fait que vous pouvez partager vos propres modèles de visuels. Comme ça, si votre alternant, pas encore très doué de ses dix doigts, doit s’occuper de l’animation du blog pendant vos vacances, vous serez sûr qu’il ne sortira pas des clous en termes graphiques. (Pour le texte, on n’a pas trop de solution, navrées…)

Et Michel, votre commercial, qui veut se faire une nouvelle signature d’email ? Idem : direction Canva, ou un outil que toute l’entreprise utilise (comme si.gnatu.re, par exemple).

L’objectif : avoir une véritable identité visuelle homogène, respectée à tous les étages de l’entreprise, tant pour les médias sociaux que pour les appels à l’action de votre blog, ou les photos incluses dans les contenus téléchargeables.

Rendez votre identité visuelle homogène

4. Soignez le format de vos visuels

Un conseil un peu plus technique, mais de la plus haute importance : sachez choisir le bon format pour vos visuels.

Voilà ce que vous pouvez retenir :

  • Pour les contenus visuels animés, privilégiez le format webP au format GIF, qui donne des contenus très lourds. N’hésitez pas à utiliser l’outil gratuit en ligne Animated GIF Maker pour les transformer.
  • Vous voulez conserver un niveau de détail important sur votre visuel, comme sur une photo haute résolution ? Choisissez le format JPEG.
  • Pour les autres visuels, comme les vecteurs en flat design, et les images en fond transparent, utilisez le format PNG.

Et par pitié, arrêtez de confondre ces deux derniers formats. Les visuels au fond transparent en .png, dont le fond devient blanc ou noir lorsqu’ils sont téléchargés, ça s’arrête dès maintenant !

Soignez le format de vos contenus visuels

5. Faites faire un petit régime à vos visuels

Sans vouloir faire de #BodyShaming à vos contenus visuels, faites-leur perdre un maximum de poids avant de les intégrer à vos pages web et articles de blog. Un visuel lourd ralentira le chargement de la page, et pourra faire fuir vos utilisateurs.

S’il est possible de préparer le #SummerBody de votre contenu visuel via PhotoShop, on a une solution plus simple : l’outil en ligne TinyPNG, gratuit lui aussi. Vous y téléversez une image haute-résolution, à la taille désirée, et vous optimisez automatiquement son poids.

Voilà de quoi vous éviter une pixellisation intense, intensément repoussante pour vos visiteurs.

Faites diminuer le poids de vos images avant de les téléverser sur votre site web

6. Donnez des petits noms à vos contenus visuels

Vous vous rappelez désormais de l’importance de la balise de texte alternatif. Mais pensez-vous à bien renommer vos visuels avant de les intégrer à votre site ?

Lorsque vous téléversez une image sur le serveur de votre site web, elle crée une URL. Celle-ci, si vous y intégrez des caractères spéciaux (comme des accents), les transformera en caractères très très étranges.

Pour une base de données bien organisée, et une bibliothèque de médias propre, pensez à renommer vos images avec un format type nom-image-mot-cle (eh oui, sans accent !).

7. Comptez sur vos clients pour vous fournir des ressources

Vous savez ce qu’est le User Generated Content ? C’est tout simplement le contenu que créent vos clients sur vous : articles et vidéos où ils testent votre offre, photos prises dans vos magasins ou avec vos produits, publications sur les réseaux sociaux…

Et vous seriez choqué de savoir combien les gens partagent de leur vie sur Internet… si seulement on le leur demande !

N’hésitez donc pas à proposer à vos clients de vous envoyer du contenu visuel (par exemple, des photos de vos produits in situ) :

  • Sur les factures de vos produits
  • Dans vos newsletters
  • Sur les réseaux sociaux…

Recommandez-leur de les publier sur leurs propres comptes Social Media, avec un hashtag qui n’appartient qu’à votre marque. Vous pourrez alors les retrouver, et les utiliser dans votre communication digitale. Malin, non ?

Ca y est, vous êtes prêt à pimenter votre stratégie digitale d’une bonne dose de contenu visuel, agrémenté d’une touche de SEO et d’engagement client. Allez, nous, on se prépare à découvrir les nouveautés du festival d’Angoulême !

Vous avez toutes les clés pour une stratégie de contenu visuel maligne !
Qu'est-ce que vous en pensez ?
Au top
3
Elles ont osé !
0
Haha
1
Intéressant
1
WTF
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll To Top