Si, comme moi, vous êtes freelance, vous passez une bonne partie de votre temps à consulter votre compte bancaire professionnel. Et bien souvent, vous en sortez avec la grise mine.

Nos clients, on les adore ?… jusqu’à ce qu’ils ne payent pas les factures. Combien sont-ils à oublier que, lorsque l’on est freelance, une facture impayée est synonyme d’un loyer en retard, ou (pire !) d’un week-end entre amis annulé.

Ces clientes qui souhaitent payer leurs prestataires freelances en visibilité

De la méthode la plus diplomatique à la plus radicale, je vous propose 7 méthodes qui ont fait leurs preuves pour faire payer ces satanées impayées à vos clients… pas si adorés dans cette situation.

 

Méthode #1 : Relancer gentiment le client par email

 

C’est la méthode que l’on connaît tous, et qui porte généralement ses fruits.

Après avoir gueulé un bon coup dans le coussin de votre canapé (vous êtes free, vous bossez sans doute sur un canapé, je me trompe ?), saisissez-vous de votre clavier adoré, et rédigez un petit mail de relance pas piqué des hannetons.

Dedans, mettez toute votre connaissance de l’email marketing à contribution :

  • Choisissez un objet qui pète : “Perplexité & incompréhension”, “Y a-t-il un pilote (financier) chez mon client ?”, “Freelance recherche virement non-effectué”…
  • Rappelez la date d’envoi de la facture. Ça vous fera gagner un peu de temps, lorsque votre client essayera d’en gagner en vous disant qu’il “n’a pas reçu ladite facture”. Bah voyons.
  • Remettez la facture en pièce-jointe, d’ailleurs. Une petite piqûre de rappel n’a jamais fait de mal.
  • Réexpliquez les conditions de paiement que vous appliquez. Pour ça, facile : copiez-collez directement dans le mail (en rouge, ça fait bien anxiogène) la mention “Payable à réception”, ainsi que l’extrait de l’article L 441-6 du Code du Commerce, avec les pénalités de retard. Oui, on sait qu’on ne les applique quasi jamais, de peur d’entamer des recours judiciaires sans fin… mais ça peut faire mouche.

Et bien sûr, en bon marketeur, n’oubliez pas de tracker l’ouverture et le clic dans ces emails. Si vous n’avez pas encore installé le plugin Chrome BananaTag sur votre Gmail, vous ratez une sacrée occasion de suivre de près vos factures impayées !

Méthode #2 : Appeler directement le client

 

Généralement, la méthode #1 vous suffira à ranimer la bonne volonté de ces clients qui, “décidément, sont vraiment tête en l’air, ça doit être les vacances au Maroc, ça déconnecte trop du boulot !”

Si ça ne fonctionne pas, le fait de parler à votre client de vive voix peut aider à déclencher un sentiment de culpabilité particulier, et à accélérer le processus de paiement.

Prenez votre voix la plus forte, et storytellez comme vous savez si bien le faire :

“C’est fou ça, Marcus, je n’ai toujours pas reçu votre chèque, malgré votre mail me signalant que vous l’envoyiez il y a une semaine ! Je croyais que c’était mon facteur, comme d’habitude, qui s’était trompé de boîte aux lettres, mais non, il m’a bien assuré qu’il n’avait pas eu de courrier pour moi.”

Et le mieux, c’est bien sûr de le spammer au téléphone de la sorte, en-dehors des horaires de boulot. Un free qui, dès 8h45 ou après 18h30, te pompe l’air comme ça, ça marque. Et ça donne envie de faire le virement, là, tout de suite.

Méthode #3 : Arrêter de travailler pour lui

 

C’est super simple, mais je sais qu’on est finalement assez peu de freelances à le faire. On a en effet tendance à se dire que, si on arrête de bosser, on impacte le montant de la facture du mois suivant.

Mais, d’expérience, si vous arrêtez de communiquer avec votre client, et que vous cessez de réaliser les missions régulières qu’il vous demande, vous entendrez rapidement parler de lui.

Eh oui : à silence, silence et demi, mes amis.

Vous avez peur qu’une fois la facture réglée, vous n’arriviez pas à rattraper votre retard dans les missions qu’il vous confie ? Alors ralentissez juste la cadence en attendant le paiement, et ne lui envoyez rien de ce que vous produisez pour lui.

Le silence peut être feint, jeunes padawans de la facture impayée.

 

Méthode #4 : Lui envoyer un planning de quand vous comptez vous nourrir

 

Au-delà de la pure mauvaise foi dont certains peuvent faire preuve, je pense que les entreprises ont tendance à oublier que l’argent gagné par les freelances leur permet, majoritairement, de payer le toit qu’ils ont sur la tête, ainsi que leur nourriture.

C’est un fait : le monde du freelancing est bien différent du salariat ; et, même si les chefs d’entreprise connaissent peu ou prou le même système, ils ont parfois besoin qu’on leur rafraîchisse un peu la mémoire sur ce point-là.

N’hésitez donc pas à envoyer un petit mail cocasse à votre client, si vous avez une relation de confiance avec lui à la base. Pourquoi pas lui proposer un petit échéancier qui indique :

  • Quand vous vous nourrissez
  • Quand vous faites vos courses
  • Quand votre propriétaire attend son loyer
  • Quand vous devez acheter le vermifuge de votre chat…

Avec un peu de chance, il va pouvoir se projeter dans votre petit corps de freelance fébrile, mal nourri, qui vérifie son compte bancaire tous les matins.

Méthode #5 : Envoyer une mise en demeure en LRAR

 

LRAR. L’abréviation qui fait un peu peur.

Elle a l’air si officielle, la Lettre Recommandée avec Accusé de Réception. En général, pour vous comme pour votre client, elle sent le roussi. Ou, au moins, elle plonge une main dans le portefeuille pour aller chercher son dû.

Parfait : voilà quoi faire si vos mails, appels, et autres ne fonctionnent pas.

Allez, on est partis pour une petite mise en demeure. Fini le storytelling : maintenant, on adopte le langage des juristes (auxquels vous n’aurez pas peur de faire appel si besoin !) (Je sais bien que c’est du pipeau, que vous n’avez aucune envie de courir après 300€ via des avocats, mais mettez-vous dans la peau d’un grand méchant procédurier.)

Il existe des tonnes de modèles de lettre de mise en demeure sur le web. Ici, ici, ou encore ici, vous trouverez votre bonheur.

Petit conseil supplémentaire, si vous voulez faire les choses bien : de nombreuses mairies mettent à disposition un service juridique gratuit, une ou plusieurs fois par mois, où des avocats peuvent vous guider dans vos démarches un peu plus officielles. Vous êtes free, ne mentez pas : ça ne vous fera pas de mal de rencontrer une nouvelle tête, pour une fois.

 

Méthode #6 : Prendre en otage son marketing digital

 

À ce stade-là, si rien n’a fonctionné, vous avez sans doute une rage incommensurable. Certes, l’avocat que vous avez rencontré pour vous donner des conseils sur votre LRAR était sacrément mignon, et vous vous êtes bien amusé à faire votre échéancier. Mais vous avez faim.

Mes chers marketeurs digitaux, vous oubliez le pouvoir que vous avez entre vos mains ; tous ces leviers, aisément actionnables, pour faire accélérer le processus de paiement…

Et si…

  • On changeait les droits liés au rôle de son site WordPress, pour qu’il n’ait plus accès à rien dedans ?
  • On l’éjectait du Google Drive que vous avez en commun, sur lequel vous déposez tout votre travail ?
  • On mettait en place un bot sur son Slack, qui spamme toutes les channels toutes les 15min d’un “Rappel : payer ses prestataires” ?
  • On changeait ses codes d’accès à ses réseaux sociaux ? (Une idée de nouveau mode de passe : #R€ndL@rgeNt)

(Bon ok, s’il vous plaît, ne faites pas ça.)
(Mais vous avez vraiment faim ? Passez à la dernière et ultime méthode.)

 

Méthode #7 : Passer par un service de recouvrement pour les freelances

 

Aucune réponse ? C’est le moment de faire racheter vos factures par une société de recouvrement, qui se chargera de toutes les procédures administratives que, sincèrement, vous n’avez plus la force de prendre en charge, à ce stade.

Je n’ai personnellement jamais eu l’occasion de faire appel à ce genre de service. J’ai toutefois été, de nombreuses fois, approchée sur LinkedIn par des commerciaux qui ont tenté de me vendre ces services ; je suis sûre que vous aussi.

Si vous avez des bons plans de ce point de vue, partagez-les en commentaires.
Et puis si on a oublié une méthode-clé, un truc fondamental qui débloque vos factures impayées en deux coups de cuillère à pot, partagez-les avec nous aussi. Qu’est-ce qu’on se marre, quand on est Digital Naïve…

Qu'est-ce que vous en pensez ?
Au top
7
Elles ont osé !
2
Haha
3
Intéressant
0
WTF
1
Voir les commentaires (1)

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll To Top