VOUS AVEZ DIT "HARD BOUNCE" ?

La définition de hard bounce selon les Digital Naïves

La « vraie » définition de Hard Bounce

Un email qui part en Hard Bounce est un email qui n’a pas été délivré à la boîte mail du destinataire, car ladite boîte mail n’existe définitivement plus. Son contraire est l’email en Soft Bounce qui, lui, n’a pas été délivré pour un problème temporaire (boîte mail pleine, par exemple).

Lorsque l’on fait de l’email marketing, on vérifie à chaque campagne les taux de hard et de soft bounces dans sa campagne d’emailing.

Attention ! Un trop fort taux de « bounces » signalera généralement à votre service d’envoi d’emails que vos bases de données ne sont pas à jour, et nuira potentiellement à votre score de délivrabilité général.

C’est pourquoi, en général, à l’issue de chaque campagne d’emailing :

  • On efface de sa base de contacts les Hard Bounces, qui ne seront plus adressés quoiqu’il arrive
  • On met dans une liste à part les Soft Bounces, pour les réenvoyer plus tard, dans une autre campagne, le temps que le problème temporaire ait potentiellement été réglé
Les Digital Naïves : pas seulement un blog sur le marketing digital

La définition de Hard Bounce made in Digital Naïves

Pour nous, le terme « Hard Bounce » a une connotation forte twerking… ou, a minima, trampoline. Dès qu’on traite des Hard ou Soft Bounces, on s’imagine tout de suite danser comme des furies dans un château gonflable immense.

Plus sérieusement, pour le marketeur digital, les termes de Soft et Hard Bounces a souvent une connotation un peu amère. Le traitement de ces « bounces » peut être particulièrement chronophage, mais demeure essentiel pour toute bonne stratégie d’email marketing.

Courage ! Gardez votre base bien nettoyée à la fin chaque campagne, et vous devrez conserver une performance de délivrabilité précieuse.