Freelance : devez-vous décrocher ce coup de fil ? [infographie]

Vous venez de vous caler sur une tâche qui demande un max de concentration. Ah, ça y est, vous allez pouvoir être productif. Vous vous apprêtez à vous lancer, une main sur la souris, l’autre près du clavier, quand soudain..

Dring, dring. (Ou insérez ici tout autre sonnerie de smartphone.)

A l’écran s’affiche le nom d’un de vos clients.

Soupir. (Ou insérez ici un juron bien senti, si vous n’êtes vraiment pas très poli.)

Mais alors, vous allez le décrocher, ce coup de fil ? Pour vous faciliter la décision, suivez le guide :

Avertissement !

Cette méthode de décision peut mener à des moments compliqués, tels que :

  • Un client qui continue à vous appeler toutes les 5min. Au bout de la troisième fois, décrochez : peut-être que son site web a planté juste au moment où il lançait une campagne d’emailing ultra importante, qui sait.
  • Le client qui ne vous a pas payé depuis deux mois vous appelait pour avoir votre RIB, qu’il a perdu. Outch, dommage, il va falloir attendre de nouveau deux mois pour être rémunéré.
  • Vous avez fait la sourde oreille, mais votre client vous voit connecté sur son Slack. “Bah alors, tu réponds pas au téléphone ?” #oupsi
  • Votre client démultiplie les points de contact : suite à cet appel, vous recevez un mail, un SMS pour “confirmer que vous avez bien reçu le mail”, et même un “Coucou” sur Facebook de lui (pour les clients les plus digitaux).
  • Vous avez décidé de décrocher, en mettant votre ordi en silencieux, mais avez oublié de mettre YouTube ou Netflix en pause. Mince alors, vous en étiez où, de cette vidéo, déjà ?
Qu'est-ce que vous en pensez ?
Au top
13
Elles ont osé !
5
Haha
14
Intéressant
1
WTF
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll To Top