Comment décrypter une offre d’emploi en marketing digital ?

Community manager, Inbound marketeur, Head of Marketing, webdesigner… Les offres d’emploi en marketing digital, dans des postes divers et variés, ne manquent pas.

Connaissez-vous les bonnes pratiques pour savoir décrypter leur langage très particulier, parfois opaque à dessein ? On vous en dévoile quelques unes, récoltées de-ci, de-là, dans des offres réelles, et à partir de témoignages de nos nombreux amis marketeurs.

Apprenez à décrypter une offre d'emploi en marketing digital

En start-up : de disruption en déception ?

 

Le marketing digital demande de l’agilité, de la réactivité, de l’optimisation continue.

Si vous adhérez avec cet état d’esprit, vous adorerez bosser en start-up :

  • Vous apprenez vite, très vite, avec souvent de nombreux objectifs à court-terme
  • Vous apprenez beaucoup, avec des missions très variées, presque transverses parfois
  • Vous travaillez avec des équipes passionnées et soudées : vous avez de grandes chances de vous faire de vrais potes

Ceci dit, quand on observe une offre d’emploi en webmarketing, il existe quelques petits réflexes à garder. Des éléments qui doivent vous mettre la puce à l’oreille.

Très souvent, on vous décrira une start-up à haut potentiel. Il faut comprendre derrière cette phrase éloquente que des investisseurs lui tournent autour. Voire qu’il s’agit uniquement d’un projet de se faire tourner autour par des investisseurs.

Avant de sauter sur l’occas’ du siècle, parce que vous pensez que vous pouvez entrer dans la future licorne qui viendra rajouter une nouvelle initiale à “GAFA”… respirez un bon coup, et souvenez-vous de quelques points-clés.

Prêts à postuler à une offre d'emploi dans le marketing digital dans la future licorne ?

Si on vous propose un poste stratégique, mais que l’entreprise n’a que 6 employés… apprêtez-vous à rester quelques temps dans l’opérationnel.
Si vous postulez pour un job de management, ne vous attachez pas trop à vos collègues ; beaucoup seront des stagiaires, qui partiront au bout de 6 mois.
Si vous êtes vous-même stagiaire, apprêtez-vous à vous faire pousser un troisième bras pour répondre à la demande de votre boss : ça va dépoter !

Et oui, on les adore quand même, les start-up. Mais la flemme de finaliser à 21h30, tous les jeudis, la campagne qui doit partir le lendemain à 8h du mat’.

 

Dans une PME familiale : le marketing digital 101 ?

 

Imaginez-vous un peu : le patron de la PME (souvent familiale) à laquelle vous postulez a découvert récemment les stories Instagram. Du coup, il pense que ce serait sympa d’en faire aussi. Même s’il tient une entreprise BtoB qui propose des services de sécurité.

Ou bien il s’est fait démarcher par le commercial d’une agence de comm digitale, qui lui a vaguement parlé SEO, et il s’est dit qu’il allait internaliser tout ça.

Trêve de plaisanterie ! Une PME a plein de kiffs à vous proposer aussi :

  • Vous avez des équipes à taille humaine, fidèles à la boîte depuis plusieurs années.
  • Vous avez des responsabilités, souvent parce que vous êtes l’un des seuls à maîtriser les outils digitaux.
  • Vous transmettez votre métier au quotidien à des collaborateurs souvent curieux de voir bouger les process et les méthodes.

Tristement, leurs offres d’emploi ne font généralement pas trop rêver. Souvent bien formelles, rédigées par un RH qui ne connaît pas grand-chose aux tenants et aboutissants du digital. Parfois pas très éloquentes en tant que telles.

Pendant l’entretien, vous serez sans doute reçu par votre supérieur hiérarchique très rapidement. De quoi essayer de dépasser le seul stade des stories Insta dont rêve le boss.

 

Dans un grand groupe : beau budget, agilité compliquée ?

 

Aah, les grands groupes. On les kiffe, leurs offres d’emploi en marketing digital.

Claires, concises, précises : on comprend rapidement le rôle qu’on pourrait jouer dans l’équipe, les perspectives de carrière, les compétences à avoir.

Dans un grand groupe, sans aucun doute :

  • Vous apprenez à être stratégique et méticuleux, avec plus de temps devant vous pour faire aboutir vos projets, en général.
  • Vous avez de la visibilité sur les années à venir, et pouvez employer le mot “carrière” pour parler au futur.
  • Vous travaillez dans un cadre bien défini, avec une hiérarchie traditionnelle et compréhensible.

Par contre, l’annonce vous fait peur. “Bac + n en école de Machin Bidule requis”. Eh ouais, même si vous avez 28 ans, vos études continuent à vous poursuivre.

Ne vous formalisez pas trop de toutes ces normes : vous êtes quand même capable de faire exploser le référentiel métier, avec une lettre de motivation qui claque.

Mais vérifiez quand même, pendant l’entretien, les termes de marketing digital employés dans l’annonce.
On vous parle d’Inbound marketing ? Il y a de fortes chances qu’au-delà du SEO, on n’y voit pas bien clair.
Le Social Media Marketing ? Du Community Management saupoudré d’un peu de graphisme, en général.
Faire du marketing automation ? Attention à ce que ça dépasse le simple drip marketing.

Mais qu’à cela ne tienne ! Si vous postulez dans un grand groupe, vous allez faire bouger les choses, dynamiser la stratégie digitale, utiliser à super bon escient ce beau budget marketing.

Oui, sans doute. Mais avant ça, il va falloir convaincre les 3 strates hiérarchiques au-dessus de vous, mes loulous.

 

Les “avantages supplémentaires” dans une offre d’emploi en marketing digital

 

On y vient, à ces quelques petits bullet-points à la fin des offres d’emploi sur LinkedIn. Ils retiennent notre attention, et recèlent souvent de belles perles.

Babyfoot, bar à saucisson, terrain de pétanque, trottinettes électriques, hoverboards, petits-déjeuners sans gluten, pistolets NERF, bureaux nomades…
Dans les annonces de certaines boîtes, on a l’impression de lire le descriptif d’une salle à louer pour l’anniversaire d’un ado.

BSPCE, tickets resto, cafétéria, Comité d’Entreprise en partenariat avec la FNAC, team-building tous les semestres, télétravail trois fois par mois…
Dans d’autres annonces, c’est ambiance “avantages salariés poussés à l’extrême”.

Attention à la poudre aux yeux : y’a de quoi devenir allergique, en une après-midi passée sur LinkedIn Jobs.

 

Bonus : les mots-clés des offres à garder à l’oeil

 

Allez, juste pour le plaisir, on vous a listé quelques expressions-phares qui devraient vous faire dresser l’oreille quand vous décryptez une offre d’emploi en marketing digital.

Challenging = 35h / semaine extensible pour répondre à ces nombreux “challenges”

Work Hard Play Hard = rafraîchissements offerts le jeudi soir pour faire mieux passer la pilule du boulot jusqu’à 21h

Salaire selon profil = rémunération à la tête du client

Esprit entrepreneurial = vous devrez prendre autant de risques dans cette boîte que le dirigeant lui-même

Ambition mondiale = grosses ambitions, mais pour quels moyens ?

Couteau suisse = quand le stagiaire partira, vous devrez vous charger de ses missions sans broncher

No bullsh*t = si on a besoin de l’écrire, c’est souvent qu’il y a un loup

Entreprise libérée = une “hiérarchie flat”, mais le boss aura tout de même toujours le dernier mot, quelle que soit votre expertise

Avec tous ces éléments en tête, vous voilà prêts à postuler avec tous les bons réflexes qu’il faut. No bullsh*t 😉

Qu'est-ce que vous en pensez ?
Au top
7
Elles ont osé !
2
Haha
3
Intéressant
0
WTF
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll To Top